27 November 2018

#SDGsinAcademia : Centre de référence pour l’objectif n° 5

Dans le cadre des efforts continus des Nations Unies en faveur des Objectifs de développement durable (ODD), l’initiative Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI) propose #SDGSinAcademia, une série d’articles qui met en lumière le travail des nouveaux Centres de référence pour chacun des Objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

26 novembre 2018 – Cette semaine, notre série #SDGsinAcademia est consacrée à l’Université Ahfad pour les femmesUniversité Ahfad pour les femmes (Soudan), institution membre de l’initiative Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI) sélectionnée pour tenir le rôle de Centre de référence pour l’Objectif n° 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

À propos du centre :

L’Université Ahfad pour les femmes a pour objectif de les préparer à assumer des responsabilités dans leur famille, leur communauté et leur pays. À cette fin, « l’Expérience Ahfad » comprend des cours théoriques, des expériences de terrain, des travaux de recherche individuels et des activités communautaires.  Cet ensemble est conçu pour préparer les femmes de toutes les régions du Soudan à prendre part au changement qui s’opère à l’échelle de leur famille et de leur communauté, et à occuper des postes de dirigeants dans la société.

L'Université Ahfad pour les femmes a été fondée en 1966 par Yusuf Badri. Le Conseil national soudanais pour l'enseignement supérieur lui a octroyé le statut d'université à part entière en 1995 en raison de l'étendue de ses programmes d'études et du nombre d'étudiants qui la fréquente. Présentement, elle est l’une des plus anciennes et des plus grandes universités privées du Soudan, bien qu’elle soit largement reconnue sur le continent africain pour sa position en tant que défenseur des droits des femmes.

Quelles sont les actions de ce Centre en faveur de l’Objectif n° 5 ? 

L’Université Ahfad abrite l’Institut régional sur le genre, la diversité, la paix et les droits, axé sur la sensibilisation, la recherche et la formation concernant un grand nombre de questions liées au genre. L’Institut a pour vision de rechercher et de promouvoir une communauté mondiale d’apprentissage sur le genre, la paix, les droits et le développement, à la fois aux niveaux local, régional et mondial pour créer une société transformée en faveur de l’égalité, la justice, la sécurité et la prospérité.

L’Institut a pour mission de devenir l'une des principales institutions d'Afrique et du monde arabe engagées dans la réalisation de la paix, de l'égalité des sexes, de la gestion de la diversité et du respect des droits humains, tout en mettant l'accent sur l'autonomisation et le leadership des femmes, afin de changer la société et favoriser une meilleure qualité de vie. Il s’emploie à renforcer la recherche sur le genre et les études de développement, de même qu’à promouvoir l’intégration du genre dans les cours universitaires.

L’Institut mène des recherches en partenariat avec d’autres universités ou instituts de recherche, ou d’autres parties œuvrant dans l’élaboration des programmes d’études de troisième cycle, organise des conférences et des ateliers, publie des documents d’orientation et d’autres supports pédagogiques et informatifs.

Il propose quatre programmes en vue d’obtention d’un diplôme de maîtrise sur le genre et le développement, les études sur le genre et la paix, le genre et la gouvernance, et le genre, la migration et les études multiculturelles. L'Université abrite également le Centre de ressources et de plaidoyer sur le genre et la santé reproductive. Cette composante de l'Université a récemment organisé un forum de recherche pour présenter les principaux résultats de trois études sur les mutilations génitales féminines / excisions (MGF / E) menées au Soudan.

Enfin, l’Université a mis en place le Programme de vulgarisation rurale sous forme d’excursions scientifiques permettant aux étudiants d’explorer la vie des populations rurales et d’en apprendre davantage sur les formes d’intervention appropriées pour l’améliorer. L'un des objectifs clés est de contribuer à l'amélioration de la qualité de la vie dans les communautés rurales, en particulier les femmes rurales. Les participants à ce programme sont des étudiants et des professeurs, mais également des responsables gouvernementaux et des ONG.

*************************************************************************************************

Le Rapport sur les Objectifs de développement durable 2018 fait état des progrès accomplis au cours de la troisième année de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. À partir des dernières données disponibles concernant les 17 Objectifs de développement durable (ODD), il offre une vue d’ensemble des principaux progrès réalisés et des lacunes restantes, ainsi qu’une analyse de certains liens entre Objectifs et cibles.

Voici l’aperçu que fournit le Rapport, notamment concernant l’Objectif n° 5 :

Bien que certaines formes de discrimination à l'égard des femmes et des filles diminuent, l’inégalité entre les sexes continue de défavoriser les femmes et de les priver de droits fondamentaux et de perspectives. L’autonomisation des femmes exige de régler des problèmes structurels tels que des normes et des attitudes sociales injustes, et de mettre en place des cadres juridiques progressistes qui encouragent l’égalité entre les femmes et les hommes.

  • D'après les données recueillies dans 56 pays de 2005 à 2016, 20 % des adolescentes âgées de 15 à 19 ans ayant déjà eu une relation sexuelle avaient subi des violences physiques ou sexuelles infligées par un partenaire intime au cours des 12 mois précédant l’enquête.
  • Au niveau mondial, vers 2017, environ 21 % des femmes âgées de 20 à 24 ans déclaraient qu’elles avaient été mariées ou en couple avant l’âge de 18 ans. Cela signifie que, aujourd’hui, près de 650 millions de filles et de femmes ont été mariées durant l’enfance.  Les taux de mariage des enfants ont continué de décliner dans le monde entier.  En Asie du Sud, le risque qu’une fille se marie durant l’enfance a diminué de plus de 40 % depuis les années 2000.
  • Vers 2017, une fille sur trois âgée de 15 à 19 ans avait subi des mutilations génitales dans les 30 pays où cette pratique est répandue, contre près d’une sur deux dans les années 2000.
  • D'après des données provenant de 90 pays entre 2000 et 2016, les femmes consacrent en moyenne trois fois plus de temps que les hommes aux travaux domestiques et aux soins non rémunérés.
  • Au niveau mondial, le pourcentage de femmes siégeant dans les chambres uniques ou basses des parlements nationaux a augmenté, passant de 19 % en 2010 à environ 23 % en 2018.

*************************************************************************************************

Approfondissez vos connaissances et votre compréhension des ODD en général à l’aide des ressources suivantes :

  • Ce guide de recherche complet, élaboré par la Bibliothèque des Nations Unies à Genève, répertorie des ressources en lien avec les ODD de manière générale et chacun des Objectifs, notamment des ouvrages et articles (dont certains sont disponibles en ligne gratuitement et dans leur intégralité), des documents de l’ONU, tels que résolutions et rapports, ainsi que bien d’autres encore.
  • Le Fonds pour la réalisation des ODD a créé cette bibliothèque en ligne regroupant plus de 1 000 publications. Pour une recherche simplifiée, elles sont classées par Objectif, par zone géographique et par auteur. Chaque publication est accompagnée d’un résumé pour faciliter les recherches par mot-clé.
  • Une initiative soutenue par le PNUD, ONU-HABITAT et le Groupe de travail mondial des gouvernements locaux et régionaux offre toute une gamme d’outils  comprenant des notes conceptuelles, publications, études de cas, recueils de pratiques exemplaires et autres guides sur la mise en œuvre concrète des ODD.
  • Ce  guide intitulé Getting Started with the Sustainable Development Goals, a été conçu par le Réseau de solutions pour le développement durable (SDSN) pour servir de base initiale aux parties prenantes dans la mise en œuvre des ODD.
  • Également conçu par le SDSN, ce guide intitulé Getting Started with the SDGs in Universities vise à stimuler la contribution des institutions de l’enseignement supérieur d’Australie, de la Nouvelle Zélande et de la région Pacifique à la réalisation des ODD en leur apportant des directives et exemples concrets, mais aussi en soulignant le rôle essentiel que les universités occupent en raison de leur travail d’enseignement et de recherche, leurs initiatives et le leadership qu’elles exercent.

*************************************************************************************************

Pour en savoir plus au sujet des Centres de référence sur les ODD, visitez le site Internet de l’UNAI.  

Votre institution est membre de l’UNAI et mène des activités et des initiatives en lien avec l’Objectif n° 5 ?  Contactez-nous à l’adresse academicimpact@un.org pour nous parler de votre travail et laissez-nous mettre votre université en relation avec le Centre pour les ODD ! Ensemble, nous pouvons faire du Programme 2030 une réalité !