4 February 2019

#SDGsinAcademia: Centre de référence pour l’Objectif 15

Dans le cadre des efforts continus des Nations Unies en faveur des Objectifs de développement durable (ODD), l’initiative impact universitaire des Nations Unies (UNAI) propose #SDGSinAcademia, une série d’articles qui met en lumière le travail des nouveaux Centres de référence pour chacun des Objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

4 février 2019 – Cette semaine, notre série #SDGsinAcademia est consacrée à l’Université de Zanjan (Iran), institution membre de l’initiative impact universitaire des Nations Unies (UNAI) sélectionnée pour tenir le rôle de Centre de référence pour l’Objectif 15: Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

À propos du centre:

L’Université de Zanjan a été fondée en 1975 sous l’appellation d’Institut supérieur des sciences agricoles et animales. L’Université de Zanjan est l’une des meilleures universités publiques complètes d’Iran, et elle s’est engagée à contribuer à la connaissance scientifique et au développement de la société.

L’université comprend 5 facultés principales – agriculture, ingénierie, sciences humaines, arts et architecture et sciences – et offre 156 programmes de premier cycle et de second cycle avec 400 membres du corps enseignant permanent et à plein temps qui se consacrent à l’enseignement, la recherche et aux services d’expertise. Présentement, l’université compte 10 000 étudiants inscrits à plein temps.

Quelles sont les actions de ce Centre en faveur de l’Objectif 15? 

L’Université de Zanjan a été classée parmi les meilleurs campus universitaires les plus verts du monde, et l’université la plus verte d’Iran qui suit les indicateurs de durabilité pour l’infrastructure, mais aussi pour l’énergie, la recherche, l’éducation, la gestion des déchets, la gestion des ressources en eau, et le transport.

L’université est située dans une région semi-aride, et, au cours des 40 dernières années, elle a étendu sa superficie de culture d’arbres à plus de 72 hectares, et sa zone totale de végétation couvre maintenant plus de 94 % de la superficie totale du campus. L’université a également augmenté et amélioré ses investissement dans la durabilité, les bâtiments intelligents, et la gestion des eaux dans les bâtiments et les zones de végétation, et a réalisé un tiers de ses recherches sur des thèmes tels que la gestion intégrée des bassins versants, et la gestion de la biodiversité, des ressources naturelles et des sols.

L’institution a mené des activités de recherche, d’enseignement et d’extension visant à préserver, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, à gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité. La recherche et l’enseignement se font à travers les départements en charge de l’agriculture, du développement rural, de la science animale, la biologie végétale, et d’autres questions connexes.

L’institution prévoit de restaurer la biodiversité et de soutenir activement la faune locale tout en se conformant à la « stratégie de gestion verte » qui, en plus des processus administratifs variés et des effets physiques, comprend une série d’engagements culturels et d’activités éducatives visant à accroître la conscience sociale et la sensibilité commune. Par ailleurs, avec un large éventail de partenaires, l’université a abrité des évènements nationaux, régionaux et internationaux sur des questions directement liées à la biodiversité.

L’Université de Zanjan est l’un des membres du comité de pilotage du UI GreenMetric World University Ranking Network, et elle s’efforce d’améliorer son champ d’action pour jouer un rôle majeur dans l’innovation, la technologie, et la recherche et développement.

Le Rapport sur les Objectifs de développement durable 2018 fait état des progrès accomplis au cours de la troisième année de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. À partir des dernières données disponibles concernant les 17 Objectifs de développement durable (ODD), il offre une vue d’ensemble des principaux progrès réalisés et des lacunes restantes, ainsi qu’une analyse de certains liens entre Objectifs et cibles.

Voici l’aperçu que fournit le Rapport, notamment concernant l’Objectif 15:

La protection des forêts et des écosystèmes terrestres a été renforcée et la perte de zones forestières a ralenti. Cela étant dit, d’autres domaines de la conservation terrestre exigent toujours des mesures plus rapides pour protéger la biodiversité, la productivité des terres, les ressources génétiques et pour réduire la disparition des espèces.

  • Les zones forestières de la Terre continuent de s’amenuiser, avec une baisse de 4,1 milliards d’hectares en 2000 (soit 31,2 % de la surface terrestre totale) à près de 4 milliards d’hectares en 2015 (soit 30,7 % de la surface terrestre totale). Cependant, le taux de déforestation a été réduit de 25 % depuis 2000-2005.
  • Près d’un cinquième de la surface terrestre couverte de végétation a présenté des tendances persistantes à la baisse de productivité de 1999 à 2013, menaçant ainsi les moyens de subsistance de plus d’un milliard de personnes. Jusqu’à 24 millions de kilomètres carrés de terres sont affectés, dont 19 % de terres agricoles, 16 % de terres forestières, 19 % de prairies et 28 % de pâturages.
  • Depuis 1993, l’indice mondial de la Liste rouge des espèces menacées ne cesse de diminuer, passant de 0,82 à 0,74, ce qui indique une tendance alarmante au déclin des mammifères, des oiseaux, des amphibiens, des coraux et des cycadées. Les principaux facteurs de la diminution de la biodiversité sont la disparition des habitats due à des pratiques agricoles non viables, la déforestation, les cultures et le commerce non durables, ainsi que les espèces exotiques envahissantes.
  • Le braconnage et le trafic d’espèces sauvages continuent d’entraver les efforts de conservation : près de 7 000 espèces animales et végétales feraient l'objet d'un commerce illégal dans 120 pays.
  • En 2016, l’APD bilatérale consacrée au maintien de la biodiversité totalisait 7 milliards de dollars, soit une diminution de 21 % en termes réels par rapport à 2015.

Approfondissez vos connaissances et votre compréhension des ODD en général à l’aide des ressources suivantes :

  • Ce guide de recherche complet, élaboré par la Bibliothèque des Nations Unies à Genève, répertorie des ressources en lien avec les ODD de manière générale et chacun des Objectifs, notamment des ouvrages et articles (dont certains sont disponibles en ligne gratuitement et dans leur intégralité), des documents de l’ONU, tels que résolutions et rapports, ainsi que bien d’autres encore.
  • Le Fonds pour la réalisation des ODD a créé cette bibliothèque en ligne regroupant plus de 1 000 publications. Pour une recherche simplifiée, elles sont classées par Objectif, par zone géographique et par auteur. Chaque publication est accompagnée d’un résumé pour faciliter les recherches par mot-clé.
  • Une initiative soutenue par le PNUD, ONU-HABITAT et le Groupe de travail mondial des gouvernements locaux et régionaux offre toute une gamme d’outils  comprenant des notes conceptuelles, publications, études de cas, recueils de pratiques exemplaires et autres guides sur la mise en œuvre concrète des ODD.
  • Ce guide intitulé « Getting Started with the Sustainable Development Goals », a été conçu par le Réseau de solutions pour le développement durable (SDSN) pour servir de base initiale aux parties prenantes dans la mise en œuvre des ODD.
  • Également conçu par le SDSN, ce guide intitulé « Getting Started with the SDGs in Universities » vise à stimuler la contribution des institutions de l’enseignement supérieur d’Australie, de la Nouvelle Zélande et de la région Pacifique à la réalisation des ODD en leur apportant des directives et exemples concrets en vue de susciter d’autres initiatives.

 

Pour en savoir plus au sujet des Centres de référence pour les ODD, visitez le site Internet de l’UNAI.  

Votre institution est membre de l’UNAI et mène des activités et des initiatives en lien avec l’Objectif 15? Contactez-nous à academicimpact@un.org pour nous parler de votre travail et laissez-nous mettre votre université en relation avec le Centre pour les ODD! Ensemble, nous pouvons faire du Programme 2030 une réalité!