28 January 2019

#SDGsinAcademia: Centre de référence pour l’Objectif 14

Dans le cadre des efforts continus des Nations Unies en faveur des Objectifs de développement durable (ODD), l’Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI) propose #SDGSinAcademia, une série d’articles qui présente les nouveaux Centres de référence pour chacun des Objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

28 janvier 2019 - Cette semaine, notre série #SDGsinAcademia est consacrée à l’Université de Bergen (Norvège), institution membre de l’Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI) sélectionnée pour tenir le rôle de Centre de référence pour l’Objectif 14: Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.

À propos du Centre:

L’université de Bergen (UiB) trouve ses origines au musée de Bergen, fondé en 1825. Elle a accueilli Vilhelm Bjerknes, père de la météorologie moderne, ainsi que l’explorateur polaire Fridtjof Nansen, l’un des pionniers de l’océanographie et de la recherche sur l’Arctique à Bergen. Institution polyvalente et forte d’un capital de connaissances couvrant toutes les disciplines, sa fonction de recherche et d’enseignement s’inscrit dans une démarche de durabilité.

L’UiB accorde une place centrale à ses partenariats internationaux, comme l’illustre SDG Bergen, lancée début 2018. Cette initiative stratégique vise à guider les gouvernements et les organismes internationaux dans la prise de décisions en leur apportant un avis scientifique. L’UiB, qui assume son rôle de leader parmi les universités du pays, organise à Bergen la Conférence annuelle sur les ODD, un événement qui invite les acteurs du monde universitaire et les parties prenantes d’autres secteurs à nouer le dialogue sur les ODD.

Quelles sont les actions de ce Centre en faveur de l’Objectif 14?

L'université de Bergen, qui se consacre depuis toujours à l’océanographie et à son enseignement, met à la disposition des décideurs et de la société son savoir relatif aux manières de concilier une exploitation responsable des ressources marines et la protection du monde marin que se partage l’humanité. L’UiB héberge Ocean Sustainability Bergen (OSB), un centre virtuel qui travaille avec des partenaires du monde entier. Créé dans le cadre du projet SDG Bergen, il vise à instaurer une coopération en faveur de la réalisation des ODD.

D’un point de vue général, il a pour objectif de renforcer l'interface science-politique et de veiller à ce que les décisions politiques s’appuient davantage sur la science. L'UiB entend ainsi placer la recherche et la diplomatie scientifiques au cœur des efforts de la Norvège pour parvenir à un océan durable, comme le prévoit le Programme 2030. Toutes les disciplines proposées par l’UiB comprennent des modules d’enseignement et de recherche portant sur les ressources alimentaires d’origine marine.

Ocean Sustainability Bergen réunit des scientifiques de l’UiB et des partenaires du monde entier dans l’optique de mettre au point la technologie marine du futur. Cette initiative vise à encourager les programmes de recherche sur le long terme en favorisant une collaboration étroite entre les instituts de recherche majeurs et les entreprises à forte intensité de recherche et développement.

Outre son statut de plus grande université marine de Norvège, l’UiB se distingue par la qualité et l’envergure internationale de ses travaux de recherche et de son enseignement. Avec plusieurs environnements de recherche de classe mondiale à sa disposition, l’océanographie figure d’ailleurs parmi ses trois domaines de priorité pour la période 2016-2022. Son parcours de master en météorologie et océanographie comporte l’étude des phénomènes qui conditionnent les mouvements de l'atmosphère et des océans, comme la glace de mer.

En août 2018, l’UiB a signé une déclaration d'intention scellant son partenariat avec la fondation Statsraad Lehmkuhl en vue d’un projet de navigation autour du globe entre 2021 et 2023. L’UiB viendra apporter ses capacités de recherche, de diffusion et d’enseignement, se chargera de la surveillance maritime et climatique, assurera la gestion des partenariats locaux et régionaux se rapportant au domaine marin et proposera à ses étudiants de suivre un programme multidisciplinaire à bord.

Le Rapport sur les Objectifs de développement durable 2018 fait état des progrès accomplis au cours des trois années de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. À partir des dernières données disponibles concernant les 17 Objectifs de développement durable (ODD), il offre une vue d’ensemble des principaux progrès réalisés et des lacunes restantes, ainsi qu’une analyse de certains liens entre Objectifs et cibles.

Voici l’aperçu que fournit le Rapport concernant l’Objectif 14:

  • Pour progresser vers la conservation et l’exploitation durable des océans, il faut continuer d’adopter des stratégies efficaces de lutte contre les effets néfastes de la surpêche, de l’acidification croissante des océans et de l’eutrophisation grandissante des eaux côtières. Afin de préserver les ressources marines, il reste primordial d’accroître l’étendue des aires marines protégées, de renforcer les capacités de recherche et d’accorder des financements plus importants à l’océanographie.
  • La proportion des stocks de poissons dans le monde se situant à un niveau biologiquement viable est passée de 90% en 1974 à 69% en 2013.
  • Selon des études menées en haute mer et sur des sites côtiers du monde entier, l’acidité des eaux marines a augmenté d’environ 26% en moyenne depuis le début de la révolution industrielle. Le milieu marin est soumis à des conditions dépassant les limites de la variabilité naturelle à laquelle il a été exposé jusqu’ici.
  • La tendance mondiale indique une dégradation constante des eaux côtières imputable à la pollution et à l’eutrophisation. En l’absence d’efforts concertés, 20% des grands écosystèmes marins subiront une eutrophisation accrue des eaux côtières d’ici à 2050.
  • En janvier 2018, les aires marines protégées représentaient 16% (soit plus de 22 millions de km2) des eaux territoriales (c’est-à-dire l’espace maritime qui s’étend jusqu’à 200 milles marins des côtes d’un État), soit deux fois plus qu’en 2010. La surface moyenne protégée au sein des zones marines clés pour la biodiversité s’est également élargie, passant de 30% en 2000 à 44% en 2018.

Approfondissez vos connaissances sur les ODD en général à l’aide des ressources suivantes:

  • Ce guide de recherche complet, élaboré par la Bibliothèque des Nations Unies à Genève, répertorie des ressources en lien avec chacun des Objectifs, notamment des ouvrages et articles (dont certains sont disponibles en ligne gratuitement et dans leur intégralité), des documents de l’ONU, tels que résolutions et rapports, ainsi que bien d’autres encore.
  • Le Fonds pour la réalisation des ODD a créé cette bibliothèque en ligne regroupant plus de 1 000 publications. Pour une recherche simplifiée, elles sont classées par Objectif, par zone géographique et par auteur. Chacune est accompagnée d’un résumé pour faciliter les recherches par mot-clé.
  • Une initiative soutenue par le PNUD, ONU-HABITAT et le Groupe de travail mondial des gouvernements locaux et régionaux offre toute une gamme d’outils comprenant des notes conceptuelles, publications, études de cas, recueils de pratiques exemplaires et autres guides sur la mise en œuvre concrète des ODD.
  • Ce guide intitulé Getting Started with the Sustainable Development Goals, a été conçu par le Réseau de solutions pour le développement durable (SDSN) pour servir de base initiale aux parties prenantes dans la mise en œuvre des ODD.
  • Également conçu par le SDSN, ce guide intitulé Getting Started with the SDGs in Universities vise à stimuler la contribution des institutions de l’enseignement supérieur d’Australie, de Nouvelle Zélande et de la région Pacifique à la réalisation des ODD en leur apportant des directives et exemples concrets.

Pour en savoir plus au sujet des Centres de référence sur les ODD, visitez le site web de l’UNAI.  

Votre institution est membre de l’UNAI et mène des activités et des initiatives en lien avec l’Objectif 14? Contactez-nous à l’adresse academicimpact@un.org pour nous parler de votre travail et laissez-nous mettre votre université en relation avec le Centre pour les ODD ! Ensemble, nous pouvons faire du Programme 2030 une réalité !