8 March 2019

Nathan Tom, Boursier du millénaire: Projet collectif culinaire

UNAI et Millennium Campus Network’s Millennium Fellowship aident des étudiants à concevoir et à mettre en œuvre des initiatives communautaires visant à promouvoir la durabilité et à aider les personnes dans le besoin.

8 mars 2019 – Dans l’article de cette semaine, Nathan Tom, membre de la promotion 2018 des Boursiers du millénaire, décrit son expérience en tant que cofondateur du Projet collectif culinaire de l’Université d’État de l’Arizona.

Son projet atténue l’insécurité alimentaire et contribue à la réalisation de l’Objectif de développement durable n° 2 des Nations Unies –Faim « Zéro » – en fournissant de la nourriture aux étudiants à faibles revenus de l’Université d’État de l’Arizona. Nathan Tom explique l’importance de la durabilité et les fonctions de son initiative sur le campus. De plus, il décrit les expériences qui l’ont poussé à devenir un leader en matière de développement durable, et le pouvoir dont disposent les jeunes pour améliorer leur communauté. Veuillez lire son message ci-dessous:

«Donnez un poisson à un homme et vous le nourrissez pendant une journée. Apprenez à un homme à pêcher et vous le nourrirez toute votre vie.» Je me réfère souvent à cet ancien proverbe chinois pour illustrer l’importance de l’éducation, de même que son effet sur l’utilité des ressources, et son impact durable. Qu’il s’agisse de nourriture ou d’un paquet financier, une ressource est aussi puissante que la personne ou la communauté qui l’utilise. Le poisson dans le proverbe est à la fois littéral et métaphorique. Dans le domaine de la durabilité, il s’agit du problème mondial de l’insécurité alimentaire.

Les problèmes liés à l’insécurité alimentaire sont spécifiques aux caractéristiques régionales et aux infrastructures existantes. Il y a des problèmes propres à l’Arizona et à notre campus à l’Université d’État de l’Arizona. Notre État n’est pas seulement un désert géographique, il abrite également de nombreux déserts culinaires où l’histoire et la culture jouent un rôle.

En tant qu’étudiant ayant observé une insécurité alimentaire parmi mes pairs, je voulais enquêter sur ce que je croyais être un «décalage» entre les étudiants en matière de besoin et de ressources alimentaires disponibles. Jacklyn Nguyen, Jake Wilson et moi avons fondé le Projet collectif culinaire, une initiative de recherche menée par des étudiants, et visant à fournir des ressources aux étudiants à faibles revenus de l’Université d’État de l’Arizona qui luttent contre l’insécurité alimentaire. Le Collectif permet aux communautés, aux organisations et aux étudiants de se réunir pour partager des informations, des idées et des innovations sur ce sujet. Nous avons commencé par un effort de collecte de données réussi et un événement communautaire qui a attiré beaucoup de monde. Nous espérons continuer à encourager les efforts de collaboration pour aider les étudiants longtemps après les opérations initiales.

Je ne suis pas un expert de l’insécurité alimentaire. Je ne suis qu’un étudiant ordinaire qui a réussi à transformer la prise de conscience en action. Avec le recul, ma prise de conscience et le début de mon parcours en vue d’impacter la société provenaient d’une source improbable; un voyage à Belgrade, Serbie, pour participer à un tournoi de football pour jeunes quand j’avais treize ans. J’ai vu la pollution d’une usine de fabrication se déverser dans ce qui semblait être la source d’eau du quartier. Le concept de responsabilité sociale était quelque chose que je n’avais pas encore appris et que je ne pouvais pas nommer. Ce moment a eu un impact puissant sur moi et a influencé mon parcours éducatif, me poussant finalement à renforcer mon intérêt pour l’insécurité alimentaire dans ma propre communauté.

Une petite expérience peut avoir un impact profond et donner l’élan nécessaire pour devenir un agent du changement. Ce n’est pas un rôle facile. La frustration, l’incertitude et l’apathie sont des sous-produits communs du travail visant à impacter la société. Une partie du voyage consiste à maintenir ou à renouveler l’inspiration qui vous a guidé au départ. L’inspiration peut se trouver partout : dans un documentaire sur la nature, autour d’un café avec un ami, une conférence TED de minuit, ou peut-être même un article aléatoire des Nations Unies.

Les percées les plus importantes du Projet collectif culinaire sont venues des petites choses. Nous avons tous le pouvoir d’agir sur ce qui nous inspire, et de créer et de réaliser le changement que nous recherchons.

Si vous êtes intéressé à devenir un Boursier du millénaire de la promotion 2019, veuillez postuler à la bourse ici. Le premier appel de candidatures est évalué sur une base continue. Veuillez consulter le profil de Tom Nathan sur le site Internet de la Bourse du millénaire ici.