Lutte contre la pauvreté

Presque la moitié de la population mondiale vit actuellement dans la pauvreté, fixée par un revenu de moins de 2$ par jour, incluant un milliard d’enfants. Parmi cette population, plus de 800 millions de gens vivent dans une pauvreté extrême, survivant avec moins de 1,25$ par jour. Ils n’ont pas la possibilité de se nourrir correctement, n’ont accès ni à l’eau potable, ni à des services de santé correctes. L’Objectif 1 pour le développement durable, ODD 1 : Plus de pauvreté, inclut des cibles spécifiques afin d’éradiquer l’extrême pauvreté, et d’assurer un accès satisfaisant aux ressources économiques pour tous, partout dans le monde. Il appelle à la mobilisation de ressources d’origine diverse, ainsi qu’à des partenariats entre les pays développés et ceux en voie de développement.

L’engagement de la jeunesse est essentiel pour atteindre les objectifs de développement. Leur point de vue sur l’endiguement de la pauvreté est particulièrement pertinent sachant que deux tiers de la population des pays à faible pouvoir économique ont moins de 25 ans. Leur participation dans les processus de développement devrait être fondée sur l’idée que les jeunes ne sont pas une simple cible mais sont aussi des moteurs, participants, décideurs et des leaders. Inclure le point de vue de la jeunesse garantit la reconnaissance des jeunes comme une ressource pour le changement de la société, et le rôle des établissements d’enseignement supérieur pour atteindre ces parties prenantes est crucial.

À propos du centre : Ecole d’architecture pour femmes Dr. Bhanuben Nanavati, située à Maharashtra en Inde, elle s’est engagée à combattre les problèmes de pauvreté par le biais de l’éducation. L’établissement vise à établir et à mettre en valeur le rôle et l’importance des femmes dans les domaines de l’architecture, du design du digital, de l’environnement et du paysagisme. L’établissement a pour priorité l’enseignement technique aux étudiants, encourager leur créativité et souligner l’importance de la justice dans tous les domaines de la vie. Une part des activités de l’Ecole en tant que centre mondial de l’UNAI pour combattre la pauvreté consiste en la mise en place de programmes d’apprentissage en Tanzanie, au Zimbabwe et en Jamaïque. Ces trois programmes, en collaboration avec l’UNAI, offraient une éducation environnementale aux élèves de l’Ecole internationale des Savannah Plains. Ils développaient un groupe et un programme communautaire durables et polyvalents pouvant être utilisés comme un centre d’apprentissage par les élèves, les professeurs et la communauté. Ils participaient également à la remise en état de containers à utiliser comme salles de classe dans les écoles, et comme salles de lecture et bibliothèque dans l’école primaire Barrack Road.

 

L’évaluation des impacts écologiques du tourisme et du développement de l’écotourisme sur le plateau de Kas

L’évaluation des impacts écologiques du tourisme et du développement de l’écotourisme sur le plateau de Kas

Cette vidéo est une présentation de l’évaluation des impacts écologiques du tourisme et du développement de l’écotourisme sur le plateau de Kas, un site inscrit au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO. Elle est présentée par Prerna Agarwal dans un atelier d’éco-restauration dirigé par le Département du paysagisme, Ecole d’architecture pour femmes Dr. Bhanuen Nanavati, 19 septembre 2015.