24 October 2019

Le sixième Forum sur les investissements dans l'énergie verte réunit les membres de l'OCEMN pour réaffirmer leur engagement à promouvoir une énergie abordable et propre

Le sixième Forum sur les investissements dans l'énergie verte, qui s'est tenu à l'occasion de la 12e Conférence internationale annuelle sur "l'énergie et le changement climatique" à Athènes (Grèce) du 9 au 11 Octobre 2019, a été l'occasion de découvrir les possibilités d'investissement pour développer des projets visant à la transformation verte des économies des États membres de la CEMN et à la réalisation des Objectifs du développement durable dans la zone de coopération économique de la Mer Noire (BSEC).

Les États membres de la CEMN disposent d'un potentiel important pour développer un avenir énergétique durable.

Le Forum affirme son attachement à l'Objectif 7 des Nations Unies en matière de développement durable : assurer l'accès de tous à une énergie abordable, fiable, durable et moderne, et prend note de la désignation du  Centre de politique énergétique et de développement  (KEPA) de l'Université nationale et capodistrienne d'Athènes comme centre mondial de l'impact universitaire des Nations Unies à cet égard. Le Forum rappelle sa propre aspiration, à travers la condition sine qua non d'un dialogue politique structuré, à initier des procédures conduisant à des propositions d'investissement concrètes qui transformeront les idées en projets verts et bancables.

Le Forum est encouragé par l'attente du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, selon laquelle le monde verra " un certain nombre de plans significatifs visant à réduire considérablement les émissions au cours de la prochaine décennie et à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 ". Le Forum prend note d'un certain nombre d'initiatives possibles proposées par le professeur Dimitrios Mavrakis de la KEPA, dont il a débattu à cet égard, notamment l'efficacité énergétique dans la construction des bâtiments, jusqu'au niveau Smart Zero Energy, l'utilisation d'approches énergétiques vertes durables pour combattre la pauvreté énergétique, le renforcement de l'accès local au gaz naturel et aux énergies renouvelables, l'accès au gaz naturel liquéfié dans les zones éloignées ou isolées, son utilisation dans le transport terrestre et maritime, la production hors réseau électrique pour atteindre un objectif zéro en 2050 et la mise en place de voies maritimes plus courtes, l'électrification des transports et de l'énergie en vue d'atteindre un taux zéro d'émission de CO2. Il prend note de l'appel lancé aux acteurs non étatiques nationaux et infranationaux (ANE) et en particulier aux municipalités pour qu'ils développent des initiatives internationales de coopération en étroite coopération avec le Centre ODD7 de l'UNAI. Il note que la connaissance des promesses et des pièges de la consommation d'énergie doit informer les étudiants et les jeunes esprits, et il se félicite de la proposition d'organiser un concours de jeunes sur le thème ODD 7.

Pour reprendre les termes du Secrétaire général des Nations Unies, nous devons " nous unir derrière la science ". L'Instance se félicite du rôle particulier de l'Impact académique des Nations Unies à cet égard et invite tous ceux qui participent à cette entreprise cruciale, qu'il s'agisse d'industriels ou de militants écologistes, de dirigeants gouvernementaux ou de jeunes citoyens, d'investisseurs ou d'universitaires, à constituer cette unité et à la partager. En cette année de son 75e anniversaire, l'Organisation des Nations Unies demeure l'unique forum universel où les peuples du monde, les aspirations qu'ils partagent et les idées qu'ils génèrent peuvent se rassembler dans une mission mondiale visant à " façonner ensemble notre avenir ".

Il est nécessaire d'élaborer des projets plus concrets pour promouvoir l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans la région de la CEMN. Les gouvernements des États membres de la CEMN et le Secrétariat international de l'Organisation devraient intensifier leurs efforts pour trouver des sources appropriées de financement.

La CEMN est encouragée à développer sa coopération avec d'autres institutions financières internationales spécialisées, afin d'élaborer des propositions de projets susceptibles de bénéficier d'un concours financier par le biais des initiatives du centre ODD 7 de l’UNAI.