9 May 2019

L’Université Al-Farabi KazNU accueille un modèle de conférence de l’ONU autour de la coopération régionale sur la Route de la soie en faveur des ODD

9 mai 2019 — Les étudiants de l’Université nationale kazakhe Al-Farabi (KazNU) ont pris part à une discussion concernant l’impact de la coopération entre les pays de la Route de la soie sur la mise en œuvre des Objectifs de développement durable. Environ 300 jeunes experts en économie, en relations internationales, en médias de masse et en gouvernance mondiale se sont réunis lors d’un échange portant sur les nouvelles approches innovantes en faveur des ODD, la sécurité régionale, les défis économiques, les questions de genre et les enjeux sociaux qu’implique l’intégration de l’Afghanistan et de la Coalition pour le salut de l’Afghanistan dans le corridor économique est-ouest de la Route de la soie, et dans le projet One Belt One Road — une ceinture, une route.

Durant trois jours, la bibliothèque de l’Université Al-Farabi KazNU a accueilli le débat de la 10e conférence internationale annuelle Model UN — New Silk Way. L’événement s’est déroulé du 26 au 28 avril 2019 avec le concours de l’Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI) et de l’Institut Ban Ki-moon pour le développement durable (BKMISD), ainsi que le soutien des missions diplomatiques au Kazakhstan et du Centre d’information des Nations Unies (CINU) d’Almaty.

L’édition 2019 de la conférence était consacrée à la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix. Le Comité d’organisation a préparé une sélection de questions urgentes au niveau mondial et régional, entre autres : les multiples facettes des déplacements transfrontaliers de population, les problématiques liées aux migrations et aux réfugiés, la coopération stratégique économique et politique nord-sud à l’échelle mondiale, les évolutions technologiques à l’heure de l’industrie 4.0 et les grands changements planétaires. 

Les étudiants internationaux et les étudiants kazakhs ont travaillé sur les simulations suivantes :

  • Assemblée générale des Nations Unies — Atteindre les ODD d’ici à 2030 en adoptant une mesure accordant une attention particulière au rôle des femmes et des jeunes
  • Conseil de sécurité des Nations Unies — Réformes du Conseil de sécurité de l’ONU incluant une discussion sur les résultats du travail accompli par le Kazakhstan en tant que membre du Conseil
  • Programme des Nations Unies pour l’environnement — Lutter contre la pollution atmosphérique dans les villes les plus polluées du monde
  • Organisation mondiale de la Santé - Vaincre les résistances culturelles aux campagnes de vaccination
  • CDH (Session du Comité en langue russe)

Endossant le rôle de délégués plénipotentiaires des États membres de l’ONU pendant les trois jours du forum, les étudiants ont défendu les intérêts du pays représenté. Cette simulation leur a permis de reproduire le travail de plusieurs organismes de l’ONU concernant un certain nombre de défis mondiaux, qui, bien souvent, sont de nature transnationale et pour lesquels la recherche de solutions exige donc une collaboration transinstitutionnelle. L’ensemble des participants était composé d’étudiants, de lycéens, de jeunes chercheurs et enseignants, ainsi que de tous les jeunes s’intéressant aux activités de l’ONU. L’exercice leur a donné l’occasion d’acquérir des compétences dans les domaines de la diplomatie, du leadership, de la prise de parole en public, de la négociation, des langues et de la recherche de compromis.

La Conférence internationale Model UN-New Silk Way, qui se tient à Almaty chaque année depuis 2010 compte parmi les plus grands modèles de ce type en Asie centrale. L’édition 2019 a accueilli des participants venus du Kazakhstan et de huit pays d’Asie du Sud et d’Asie centrale, dont l’Afghanistan, le Kirghizistan, l’Inde, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan.

Plusieurs représentants du corps diplomatique ont pris la parole, dont Ruslan Bultrikov, chef du bureau de représentation du ministère des Affaires étrangères de la République du Kazakhstan à Almaty, Eric Meyer, consul général des États-Unis à Almaty, ainsi que George Tar, attaché à l’Économie étrangère du consulat général de Hongrie à Almaty, et Ramin Mansoory, assistant spécial de l’ambassadeur d’Afghanistan.

Pour Abdurahim Mukhidov, représentant du bureau du CINU au Kazakhstan, il est capital que les jeunes soient partie prenante de la nouvelle vision dans laquelle s’inscrit la coopération régionale sur la Route de la soie. La paix et la diplomatie étant l’essence même des Modèles des Nations Unies, il a également souligné l’importance de la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix. Le professeur José Quadro, vice-président de l’Institut polytechnique de Porto et vice-président du Réseau européen pour l’accréditation des formations d’ingénieur, a appelé les participants à se concentrer sur l’acquisition de compétences, ainsi que sur l’étude des nouvelles technologies, qui occupent une place prépondérante au XXIe siècle.

Rafis Abazov, professeur invité à l’Université Al-Farabi KazNU, dirige le programme Model UN-New Silk Way. Il a mis en relief l’approche pédagogique créative de cet événement, qui permet aux jeunes du monde entier de rejoindre des réseaux internationaux innovants et inclusifs. Cela représente l’occasion, dans un contexte de mondialisation rapide, de nouer des liens avec des personnes aux idées communes et de devenir de véritables citoyens du monde.