4 September 2019

Douze formations à l’entrepreneuriat organisées par l’Université mondiale Handong en 2019

L’Université mondiale Handong (République de Corée), institution hôte d’UNITWIN — le programme de jumelage et de mise en réseau de l’UNESCO — et membre de l’Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI), propose diverses formations à l’entrepreneuriat. Dans l’optique de former les dirigeants et entrepreneurs de la scène mondiale de demain, l’université cible les besoins des pays en développement. Entre janvier et août 2019, douze formations à l’entrepreneuriat se sont ainsi déroulées au Tchad, en Ouganda, au Ghana, au Cameroun, en Papouasie–Nouvelle-Guinée et au Rwanda. 

L’UNESCO a lancé le programme UNITWIN en 1992, afin d’aider les universités et les instituts de recherche des pays en développement à combler le manque de connaissances et à favoriser l’autosuffisance. En 2007, l’Université mondiale Handong (HGU) est devenue la première université coréenne participante. Depuis lors, elle œuvre en faveur du renforcement des capacités institutionnelles des universités, de la formation des responsables de projets de développement régional et signe des accords avec les universités situées dans les pays en développement ayant un revenu faible selon le classement de la Banque mondiale. Ses douze programmes de formation à l’entrepreneuriat destinés à plusieurs pays d’Afrique comptent parmi les nombreuses initiatives au travers desquelles l’HGU honore sa fonction d’institution membre d’UNITWIN et de l’UNAI. 

En 2019, 798 diplômés de 8 pays ont pu bénéficier de ces formations organisées avec le concours de 15 professeurs, 3 coordinateurs et 41 étudiants volontaires de l’université. Les programmes, conçus de manière à répondre aux besoins spécifiques des jeunes et des adultes selon le pays concerné, se sont déroulés suivant des approches variées. Par exemple, au cours de la formation organisée au Tchad, centrée sur la technologie intermédiaire, une séance d’information sur l’histoire du Tchad et la vie dans le pays s’est tenue en préambule aux cours traitant, entre autres, de la démarche design et du développement de concepts commerciaux, ou encore de l’entrepreneuriat dans un contexte international. Dans le cadre de plusieurs de ces programmes, à l’image des deux formations qui se sont déroulées au Ghana — l’une destinée aux jeunes entrepreneurs et l’autre portant sur l’entrepreneuriat à l’échelle mondiale — les participants ont pu tester leurs connaissances grâce à un concours de plans de développement d’entreprise, organisé en fin de formation. Enfin, en Papouasie–Nouvelle-Guinée, une étude de cas fondée sur l’entrepreneuriat en Corée était prévue avant d’aborder les thèmes du marketing et de la finance. Donna Aisch, qui a suivi la formation, a déclaré : « Je recommande vivement ce programme à celles et ceux qui désirent se lancer dans la création d’entreprise. Il leur permettra non seulement de revoir leur gamme de produits, mais aussi d’apprendre quels systèmes peuvent les rendre plus attrayants auprès des consommateurs, et ce, avant de démarrer leur activité ; c’est très utile et instructif. »

L’ensemble des formations à l’entrepreneuriat dispensées par l’Université mondiale Handong englobent une variété de sujets, touchent un public important et sont la concrétisation d’une volonté de mener à bien la formation des entrepreneurs de demain. Mais surtout, elles ont permis de jeter des bases solides pour le futur de la coopération entre l’HGU et les pays participants.