30 January 2019

«La toxicomanie est une maladie, et non un choix», tel est le message à retenir de l’évènement exceptionnel organisé par l’ONUDC en vue de souligner le rôle de l’éducation dans la lutte contre la stigmatisation qui entoure l’utilisation de la drogue

30 janvier 2019 – Un évènement spécial a été abrité par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) le jeudi 24 janvier 2019, pour mettre en avant l’impact négatif de la stigmatisation qui entoure l’addiction à la drogue, et l’importance de l’éducation dans les efforts visant à empêcher ce problème qui prend de plus en plus de l’ampleur.

La réunion-débat sur le thème «ne pas faire de laissés-pour-compte: l’Épidémie de la drogue comme problème de santé mondial» a enregistré la présence de M. David Sheff, auteur du livre à succès Beautiful Boy: A Father’s Journey Through His Son’s Addiction ; Mme Vicky Cornell, cofondatrice de Chris and Vicky Cornell Foundation; Dr. Nora D. Volkow, Directeur du U.S. National Institute on Drug Abuse; et Dr. Gilberto Gerra, chef du Service de la santé et de la prévention de la toxicomanie de l’ONUDC.

Les experts ont exprimé leurs préoccupations concernant la stigmatisation touchant les personnes affectées par l’utilisation de la drogue, et celles qui en dépendent. Selon M. David Sheff, la stigmatisation est le principal défi à relever en matière de traitement de la toxicomanie. «Nous avons tendance à penser qu’elles sont fautives et nous les jugeons, les déshonorons, et les punissons.» Les personnes toxicomanes qui sont aux prises avec la drogue devraient être traitées avec compassion, et l’on ne peut y arriver que par l’éducation.

M. Sheff a fait observer que la toxicomanie est «une maladie et non un choix», et que les scientifiques ont prouvé qu’il est possible de la prévenir et de la traiter. Il a préconisé l’éducation des enfants sur ce sujet à l’école, qui pour lui est crucial pour aider la jeunesse à comprendre les conséquences de la drogue, en particulier sur celle issue des milieux défavorisés. 

Partageant son point de vue sur la racine des problèmes liés à la drogue, Dr. Gilberto Gerra a indiqué que «Nous savons déjà beaucoup sur la drogue, nous devrions plus orienter nos recherches vers sur ce qui rend vulnérable à la drogue et ce qui pousse les jeunes à la prendre.» Plusieurs facteurs agissent ensemble pour rendre une personne vulnérable à la drogue, par exemple, des enfants qui grandissent dans un environnement familial avec des parents toxicomanes sont très susceptibles de devenir des consommateurs de drogue et d’hériter du stress et des problèmes de leurs parents.

Mme Vicky Cornell, cofondatrice de Chris and Vicky Cornell Foundation et épouse de feu Chris Cornell, icône du rock, a partagé son expérience personnelle au cours de la discussion. Sa fondation aide les familles souffrant des problèmes liés à l’utilisation de la drogue, et a appuyé le lancement de l’Addiction Resource Center, qui aide gratuitement les patients et leurs familles via une permanence téléphonique 24/7, et la mise à disposition d’une base de données de fournisseurs de traitement.